Examen permettant de visualiser un fœtus grâce à la technique des ultrasons.

Au premier trimestre de la grossesse, l’échographie obstétricale permet de porter le diagnostic de vitalité de l’embryon, de déterminer l’âge de la grossesse et de détecter une grossesse multiple ou extra-utérine.
Échographie d’un fœtus de six moisÉchographie d’un fœtus de six mois

Au deuxième trimestre (vers la 22e semaine d’aménorrhée environ), elle sert à contrôler la taille du fœtus, ses mouvements et les battements de son cœur. Elle permet également de vérifier que sa croissance se poursuit normalement (en effectuant certaines mesures : diamètre bipariétal, diamètre abdominal transverse, longueur fémorale) et que la quantité de liquide amniotique est suffisante, de dépister les principales malformations ou anomalies morphologiques pouvant orienter vers une anomalie chromosomique telle que la trisomie 21.
Échographie d’un fœtus de huit moisÉchographie d’un fœtus de huit mois

Au troisième trimestre (vers la 32e semaine d’aménorrhée), elle permet de vérifier la morphologie du fœtus et de détecter d’éventuelles malformations tardives, d’évaluer la quantité de liquide amniotique et la position du placenta.
L’échographie permet encore de connaître le sexe du bébé, même s’il s’agit de jumeaux ou de triplés, avec une faible marge d’erreur, sauf dans de rares cas où la position du fœtus empêche de voir ses organes génitaux. Lorsque des analyses sont nécessaires, elle permet de guider une ponction de liquide amniotique ou de sang fœtal ou encore le prélèvement de villosités choriales (tissu placentaire). Dans certains cas enfin, l’échographie permet de réaliser in utero de petites interventions concernant des anomalies qui seront prises en charge dès que la naissance de l’enfant sera possible, en fonction de la maturité pulmonaire.

Centre de Radiologie Paris 15